Grand Guignol Orchestra

by PENSEES NOCTURNES

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €5.50 EUR  or more

     

1.
2.
Rhabille-moi le p'tit J'ai le vide à moitié plein Tue-moi ce beau ver à jeun Ce tord boyau qui fuit J'ai la lune en plein jour La pompe à merde qui sent le bal Passé le coin du bois Mes fils se touchent J'lâche la rampe, marche en pompes Funèbre, c'est ma routine ! Ca valse dans ma tête Je vois la voie, ces toiles filantes Visiste les coulisses Le trombone en valet de pisse ! J'ai le cor qui balance Les troncs qui pètent sous la lance Le tube à la vertical C'est l'eau à la cave qui m'troue l'bal ! Des clous ! Que dalle ! Des nèfles ! Peau de balle ! J'ai été bercé sûrement trop prés du mur Sans tambour ni trompette - j'ai mal... Toi qui meurs un peu comme moi, Faisons fosse commune ! Je me pâme devant les bolets roses, Mais si les vaches en avaient, on aurait plus de lait
3.
LAMENTATION D'UN POIL DE CUL DE FEMME (EXTRAIT) Il est dur lorsque sur la terre Dans le bonheur on a vécu De mourir triste et solitaire Sur les ruines d'un vieux cul Jadis dans une forêt vierge. Je fus planté, sur le versant Qu'un pur filet d'urine asperge, Et parfois un filet de sang. (...) Destin fatal ! Un doigt nubile Un soir par là vint s’égarer, Et de sa phalange mobile Frotter, racler et labourer. (...) J’ai vu s’en aller nos dépouilles Sur le fleuve des passions, Qui prend sa source dans les couilles, Et va se perdre dans les cons. (...) N’ai-je pas vu tous les prépuces, Avoir chez nous un libre accès, Alors même qu’ils étaient russes, Surtout quand ils étaient français. (...) J’ai vu le vieillard phosphorique, Dans un effort trop passager, Charger avec son dard étique, Sans parvenir à décharger. J’espérais à l’heure dernière, Me noyer dans l’eau des bidets, Mais j’habite sur un derrière Qu’hélas on ne lave jamais. - Il eut parlé longtemps encore, Lorsqu’un vent vif précipité, Broyant, mais non pas inodore, Le lança dans l’éternité. Ainsi tout retourne dans la tombe, Tout ce qui vit, tout ce qui fut, Ainsi tout change ainsi tout tombe, Illusions… et poils du cul. JULES VERNES(1855)
4.
L'Alpha Mal 05:43
Même Diapsi pense que t'es Seul... c'est dire ! Du genre joufflu, qui pue d'la gueule Un vrai trouduc et ça dégueule, Tu parles, Tu pètes : la même aigreur ! Je t'aime comme la colique Que m'inspirent tes chroniques. C'est pas les murs qu'tas léchés Qu'ont engraissé ta dictée Fais pas l'âne, t'as déjà mon son Qui te fait pointer les tétons Moi j'ai plutôt l'âme d'un tireur La cochonnet plutôt ta soeur Je fais parler beaucoup d'encre. Mais tu n'attends pas qu'ça seiche Cherches encore ta cane à pêche Pendant qu'tu mouilles, je lève l'ancre Je suis l'alpha mal L'odieux du stade Plus violent que Furiani Je l'ai ouverte : ma bouche-rie Pour les chèvres dans ton genre Bien piquantes, bien croquantes Meilleur avé l'accent Le fait-blesse : c'est plus tendre Regarde toi dans le mouroir T'es vraiment bien d'la fanfare Genre flûte à bec bien à la vent Prêt à bien bouffer tous les glands Toi t'es plus à voile qu'a vapeur Vois en moi le fin prédateur Des mômes comme toi c'est à toute heure Que j'en stocke dans le freezer Oublie le plancher des vaches Les pissenlits c'est pas jouasse Habitue-toi aux carrés de racines Un fignard comme toi préférera l'épine. Tu ne manqueras pas la pelle Du pied, supllie-Moi, ton Roy Le pompier Funèbre
5.
6.
7.
Repoudrage blanc sur la Narine Fion national en beau smoking Le peigne, six clopes, ça fait d'la thune ! Eloge du nègre à titre costume... C'est comme les pipes faut bien bourrer Mais si mon coup de barre t'abat Rentre et commande une menthe au lait Car on gardera que tes abats ! Oublie pas qu'au Koala-oak bar Réaction en-chêne et c'est marre ! En avant pour la pinaille! Baptisé au sécateur, Nourri à la moutonaille, J'ai plus peur pour toi que ta soeur ! Ca a fait science popo En face des sections Dassaults Ca vient miner le taille-crayon Avant de faire le dos rond Un passage toujours d'accor Ensuite ça balance son porc... Pour parer le viol du gros bourdon C'est sur le cirque qu'il faut qu'ils pissent C'est moins joli qu'dans les violons Mais au moins, les nains, grandissent ! Mais au moins, les nains , grandissent...
8.
Violoncelles qui foirent les sols Merde ça ripe en l'abbé Mol Préférons mineures aux majeures Gammes trop innocentes pour l'heure Pas vraiment la bière à boire Contemple ça : ta mère aboie ! J'lui apprends les quatre pattes en bas Juste avant de jouer de l'amer haut-bois Et j'te parle pas d'un zeste de houblon V'là la pression qui monte sur scène La boissonnière qui les enchaîne Les films pour nous c'est pas comique Mortes à défunt politique... Ces bêtes à manger du son Pensent qu'a noyer la boisson Fusille moi un si lent vicieux Dans un long soupir silencieux D'un temps
9.
Anis Maudit 05:22
Seine d'horreur sur les crottoirs de Paris Théatre de buvards comme une pisse-copie Il nuit debout, place République Aux larmes citoyens ! Mais que d'effluves anales... LOGIQUE ! Le savoir pas-faire à la française Bien plus Groland que finlande Cette fine bouche du jizz-band Prêche une rare scatochèse Urinant en rosée au lever Descendant le rosé au dîner... Poiscaille ou vieux loup de mer ? Pisse-cailloux ne boit pas l'eau des mères ! Ce paris sans Germe un rien désuet Des astres naturels aryens conspués Lumières froides sur les Chants Epuisés Ces sentiers battus que l'on ne gagne jamais... Cette france qui dort en masse Peuple de bétaillères inhumées Partie de boules sans cochonnet Qui calme ces hardeurs dégueulasses Gens bon qui raffolent du rouge à lèvre à cochon Parfum déconfiture de canard sauce tire-bouchon Anarcho-goalisme du vaurien Et bien tout seul dans le Pétain Doigt tendu sur la jaquette Serein, fumant ses Guy moquette... Morte France renaîtras-tu de ces cendres
10.
Triste Sade 07:00
Même démoulées trop chaudes Ou sans note au piano Même fagotées en sans-culotte Trop de tête-à-queue quand je pilote. Pour te retrouver dans de beaux draps Viens visiter mon p'tit chez moi. Bordel de cul sous couverture On me dit feu aux cuves et père-vidures Ne m'tourne pas le dos, ou c'est le coq et l'âne Et ton canard, plus trempé que ma canne A la six-quatre-deux c'est pour les ordures J'connais pas le dare-dare : moi c'est plutôt le dur-dure ! Sans nuance de cris, ramasse tes gambettes ! P'tite evitée d'honneur, moi j'te fais la fête ! Lisier dans les yeux, c'est bien cette verrat... Evite les petits formats, je préfère les plans A3 Eh jacques !! Facile.... Je te remets une goutte ? Moi aussi je voudrais voir le manège tourner Mais un manège sans enfant, Ce n'est pas un vrai manège... SATAN!!! Les allumeuses, ces touffues toute flamme, Ca cloche sous les bas de Notre-Dame Alors prie mère Marie-couche-toi-là Arrange-toi bien ! on satan là-bas.... J'te ferai moucheter mon fleuret Et si t'as la brioche enfournée Je t'aiderai bien à la dépoter Je démonte bien les mères déchainées

about

💿➡️ lesacteursdelombre.net/shop/

Order: lesacteursdelombre.net/product-category/bands/pensees-nocturnes/

You thought you would be safe ? There is no escape… Pensées Nocturnes is back at Les Acteurs De L’Ombre for a bloody slaughter in 10 acts. “Grand Guignol Orchestra” is now available in preorder, the release is planned for February 1st, 2019 (CD Digipack with booklet and Double gatefold LP black or red).

After more than10 years of existence, the one-man band led by Vaerohn evolved from the studio to the scene. Get ready to have something crazier than it can possibly be. A Black Metal basis, enhanced by brass instruments, piano, accordion, Theremin, etc. surrounded by a nightmarish atmosphere : all creating a depraved and grotesque circus. L’Ame Noire (The Dark Soul) of Pensées Nocturnes is taking shape and will follow you.

Tracklist:
01 – Un trop plein d’rouge : 1’23
02 – Deux bals dans la tête : 5’11
03 – Poil de Lune : 6’20
04 – L’Alpha Mal : 5’43
05 – L’Etrangorium : 1’44
06 – Les Valseuses : 6’09
07 – Gauloises ou Gitanes ? : 4’28
08 – Comptine à Boire : 4’22
09 – Anis Maudit : 5’22
10 – Triste Sade : 6’59

credits

released February 1, 2019

Music / Lyrics: Vaerohn
Studio: Studio Henosis
Artworks: Cäme Roy de Rat

license

all rights reserved

tags

about

Les Acteurs de L'Ombre Productions France

LES ACTEURS DE L’OMBRE PRODUCTIONS is an association bringing passionate people together, all volunteers. Our vocation? Presenting bands we love, usually coming from nowhere!

contact / help

Contact Les Acteurs de L'Ombre Productions

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Grand Guignol Orchestra, you may also like: