We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

Pierres Br​û​l​é​es

by AORLHAC

supported by
Per Ark Gasmus
Per Ark Gasmus thumbnail
Per Ark Gasmus One of the more underrated band in metal right now. Excellent melodies, fantastic drumming, great atmosphere and a very expressive vocalist. Very much recommended!
Ippocalyptica
Ippocalyptica thumbnail
Ippocalyptica Vital, energetic, and rather dynamic for this breed of melodic black metal, Pierres Brûlées (burnt stones) is the latest example of AORLHAC doing what it does best. This is comparable to the band’s previous works, though I feel that this is a bit more muscular and aggressive, which for me makes it AORLHAC’s best work to date. The lyrics and themes are thoughtful, too, and are brought to life by a powerful and emotive vocal performance. Get this album, or get burnt!
Les Acteurs De l'Ombre Productions
Les Acteurs De l'Ombre Productions thumbnail
Les Acteurs De l'Ombre Productions Aorlhac is looking back to the past, to their occitan roots, either medieval and modern, narrating the History of the south of France and north of Italy and Spain. Occitan is not only a language but also a culture recounted in French by the band : they are respectful witnesses of their ancestors’ heritage. Favorite track: La colère du volcan.
more...
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

1.
La colère du Volcan (texte par Camille Gandilhon) Flamme et ténèbre, issant des fonds océaniques Le volcan dont la cendre a formé le Cantal A décoché des blocs de soufre et de métal Aux astres, s’épuisait en efforts titaniques. Le troupeau sidéral, indocile aux paniques, Le narguait des hauteurs de l’infini natal. Or, un soir, les méfaits d’un ouragan brutal Décuplèrent l’élan des forces volcaniques. Un vent sauvage ayant soulevé jusqu’au ciel L’eau de la mer, noya d’un flot torrentiel Le volcan furieux, pénétré jusqu’aux moelles ; Et la foudre ébrécha son cratère béant. Mais lui, tordant soudain sa gueule de géant Cracha la lune énorme en insulte aux étoiles.
2.
Flots de lait, vins de Limagne ! (Texte par Camille Gandilhon / Ajouts par Spellbound.) Flots de lait, vins de Limagne Beautés capiteuses et fertiles Qui coulent reines et rois En nos veines Flots de lait, vins de Limagne Contrent, mirifiques, les ennuis Qui coulent reines et rois Et nous font clamer : Salut à toi, Puy de Dôme ! Salut à toi, Puy Mary ! Les deux rois du vieux royaume Où notre peuple a fleuri ! L'Auvergne a plaine et montagne, Doubles dons, Sancy, Cantal Flots de lait, vins de Limagne Là Gerbert, ici Pascal. Soyons fiers d'être nous-mêmes Méprisons les renégats Les coeurs mous et les fronts blêmes Soyons de francs auvergnats ! Toute danse mijaurée, Efféminerait nos gars Ah ! Qu'ils dansent la bourrée, Sur de vieux airs montagnards ! Ah, qu'ils dansent Sur notre metal ! Croisée, cité, esprit Ode, aux vieilleries Auvergne, infinie C'est toi qui transpire Au travers de nos cris Auvergne, infinie C'est toi qui respire Au travers de nos vies ! Reste dur, âpre et fécond, O peuple aux reins puissants Toi qui, pour sauver le monde Donnas hier ton meilleur sang L'Auvergne au coeur de la France, Est le fort sûr de durer Où contre toute espérance, Il faut toujours espérer Auvergnats, que la montagne A vus s'éloigner un jour Qu'en exil vous accompagne L'espérance du retour ! Heureux qui près du village Possède un large terroir, Ou celui qu'un long voyage Y ramène vers le soir !
3.
Vingt sièges, cent assauts (Texte par Camille Gandilhon) Âpre cité du vent ! Ce vagabond de la planèze désertique T’aime d’un vieil amour farouche et décevant, O guerrière qui meurt sur ton roc basaltique. Depuis les sombres soirs jusqu’au soleil levant, Il rôde aux carrefours, ton amant fantastique. N’entends-tu pas claquer, lorsqu’il va s’énervant, Aux angles de tes murs, son manteau frénétique ? N’entends-tu pas sa voix brutale et ses sanglots Et sa plainte pareille à la plainte des flots ? Ah ! C’est qu’il t’a connue au temps où tu fus belle. Et dans le plein orgueil de ton rude destin Lui qui ne vieillit pas, s’afflige à ton déclin ; Le Vent pleure à jamais ta gloire, ô Citadelle ! Puisqu’on l’oublie, eh bien ! Je la dirai, ta gloire, Sentinelle perdue, indomptable cité, Vingt sièges, cent assauts jalonnent ton histoire, Ce miracle d’auvergnate ténacité. Anglais sournois, routiers surgis par les nuits noires, Bandits, barons pillards, huguenots révoltés T’ont forgé, maille à maille, un collier de victoires, Non, pas une défaite, et pas de lâchetés ! Ton air salubre était irrespirable aux traîtres. Tu gardais pur le sang des Celtes, tes ancêtres ; Nul ne te prit jamais de force, que le vent ! Comme un lac montagnard qu’emplit l’eau des orages, La coupe de tes murs débordait de courages, Je te salue, âpre Cité du Vent !
4.
Nos hameaux désespérés (Texte par Spellbound) Nos hameaux désespérés, nos âmes aux mornes idées Sans fin, sans espoir, défilent mauvaises comme des larmes Nos vies découragées, nos cris caressent les vallées Sans écho, sans ennemi, défilent, glissent comme des lames La neige n’en finit plus d’étendre son drap éternel Recouvrant les lauzes, étouffant les vieilles pierres Elle dessine au creux de nos hivers sempiternels D’inlassables tristesses dans nos âmes en guerre Quand naissent les liminaires lueurs du jour, Le froid mord déjà les plaines et la chair Nos corps sans repos, souffrent d’un mal sourd Quand vient le soir, aux lueurs de quelques lampadaires Nos contrées si solitaires comme rayées de la carte Distantes, discrètes vies menées dans la misère Les sanglots au loin, surviennent et puis repartent L’hiver dure, brillant par son manque de lumière Et abat son amplitude sur notre morosité arverne Résister est une gageure dans cette ambiance délétère Même les plus hardis finissent par en devenir ternes A l’écart du monde où l'on oublie parfois le sens de la vie On cherche le maigre réconfort au creux du feu des maisons Les familles parfois rassemblées, se souviennent qu’ici Les allégresses soiffardes étouffent les peines pour la saison
5.
Nos âmes aux mornes idées (Texte par Spellbound) Un soleil maudit, agonisant Se fige, et de marbre nous laisse Seuls, démunis face aux plaines Qui s'endorment, d'une quiétude blême Au coeur d'hivers longs comme la mort Dont seul le Cantal sait les secrets Forçant les hommes Au long retrait Forçant les âmes, A l'éternel respect Lorsque nos oraisons se taisent Que la raison, amoindrie, s'endort Que les flavescences s'abrègent Laissant toute vie, en sommeil Cette terre si réconfortante, Fertile, glorieuse d'antan Se pare de son drap d'horreur Sans compromis, d'une force polaire Alors naissent les noires pensées, Nos âmes laissées aux mornes idées Elles qui fleurissent, légions maudites Et crèvent nos esprits, sans pitié Lorsque les flacons sont vides Et les esprits, vifs, torrides L'espoir renaît puis s'évapore Et à nouveau, le morne matin Revient sonner son éternel refrain J'ai vu ! Une Terre Vierge de toute trace Etouffer nos misérables palabres Les pleurs, la honte, la perte, Fertiles tant de fois Comme une semence à la glèbe Toutes, tous désormais figés Dans d'insensibles écrins de glace Offrant à tout jamais une terrible, Mais splendide grâce
6.
7.
Les vésanies d’Aymérigot Marchès (Texte par Spellbound) Aymérigot Marchès, tout droit sorti Du noble chasteau de Beaudéduit Abandonnant ses possessions, en faisant fi Au crochet de Jean le Bon, compagnon quoi qu’indécis. Issu de noble maison, loin des hères délabrés Défiant de par son arrogance, les preux chevaliers Cruel mercenaire à la tête d’une bande de routiers, Traversant la France, en d’affreuses et amples percées Dévastant autant que possible la Haute Auvergne En ses plus majestueux fiefs, imposant son règne. Douleurs immenses, les paysages brumeux, saignent Etranges folies, que tous du royaume, craignent Plus tard, introduit au Duc de Lancastre, Au-devant de lui, pillant, rasant, il encastre Montsalvy, Carlat villages devenus désastres Ceux percés de son fer, dansent avec les astres Toujours plus féroce, au contact d’aînés malfaisants Finira par s’armer pour son compte au fil du temps Rébellion et désobéissance, délogé contre argent Son déclin prochain, approchant sonnant et trébuchant Lorgnant de nouveau après moult pérégrinations, Vers les ruines de Charlus, où le guettent les espions Se croyant seigneur, affublé de toutes les tentations Fut pris au terme de quatre ans, repéré en son bastion Trouvant refuge chez le cousin Jean de Tournemire Le livrant au duc de Berry, contre écus l’envoie croupir Jugé au Châtelet de Paris, en de derniers râles expire Car c’est finalement décapité et démembré qu’il va finir
8.
La guerre des esclops (texte par Spellbound) Centaines d'hommes, révoltés Sédition enclenchée Guerre des esclops Guerre de vauriens Intendants, gens d'armes Entendent les profonds échos Qu'amènent les montagnes Les paysans colériques possédés Crachent leur âpre venin Sur les sales prépotents zélés Nervosités contre l'exacteur Curé tu seras gravement molesté Nervosités contre l'exacteur Car tu prêches de payer royauté Pour mieux nous creuser pauvreté Ici Virargues, là Beynac-en-Planèze 400 campagnards, poursuivis ou pendus Partout règne en maître la déconvenue Oradour, Fraissinet Mauriac, révoltées Nouvelles taxes sur les villes Haute Auvergne, Embourbée, Tour à tour, déchaînée Tour à tour, affligée Cens, sur les pieds fourchés Embrasée, la Haute-Auvergne Décimée, perdant pied Notre sol rude d'ordinaire, pourtant Nous lui sommes à l'accoutumée, résilients Mais jamais les exactions ne cessent Ne reste que l'effroi, la détresse Prouvons solidaires, unis comme des frères Restons soudés, fiers et bien courroucés Ils abdiqueront et notre agitation De peuple armé, qui se soulève Forcera l'ordre, au grand retrait ! Mais dans les prés, gisent les vieux sabots De fiers paysans ayant laissé leur peau Mais dans les prés, gisent les vieux sabots Laissés là pour fuir à plus grande vitesse Sur le terrain de la lutte des tristesses
9.
Pierres brûlées (Texte par Spellbound) Chaos rocheux, volcans unis dans un éternel sommeil, Quand nos yeux et nos esprits font face à tes merveilles Ces géants d’Auvergne, éreintés, érodés par les glaciers Ravivent nos cœurs, nourrissant d’incessants brasiers Entre tes horizons chancèlent les pieds de gentiane Leur robe jaune pâle, rendue nectar avant qu’elle ne fane Tes raides sentiers loin des nuisances et du béton D’un linceul d’errance, enveloppent nos pas vagabonds Supériorité vertigineuse, les splendeurs d’antan Forment en harmonie les amples chaînes du temps Aux confins de tes sombres arcanes, ta nature se découvre Et toutes tes énergies à nous, lentement, s’ouvrent Vivantes encore, sont les beautés de siècles distants Et à tes pieds, l’écho désespéré de nos cris déchirants Résonnent puis s’enfuient dans l’immensité Emportées par le vide, nos oraisons lacérées Quand les hommes s’embrasent en d’incessants charniers Les querelles du monde face à tes rocs ne font qu’échouer Les nuages par-delà tes sillons pleurent ou se retirent Indicibles contemplateurs, d’un règne à reconstruire.

about

💿➡️ lesacteursdelombre.net/shop/

Aorlhac is looking back to the past, to their occitan roots, either medieval and modern, narrating the History of the south of France and north of Italy and Spain. Occitan is not only a language but also a culture recounted in French by the band : they are respectful witnesses of their ancestors’ heritage.

'Pierres Brûlées', Aorlhac's upcoming album will be released on September 24th!

➡️ You can now pre-order the album, merch and a wooden box (limited to 100 copies): lesacteursdelombre.net/product-category/bands/aorlhac/

Check out the details of the wooden box (silk-screened on the lid) and its contents on the website!
It contains the digipack album as well as many exclusive items exclusive: the double LP gatefold red transparent splatter, a t-shirt, a 100x140cm flag, a tape, an enamel pin, a woven patch, a postcard signed by the band and a poster.

credits

released September 24, 2021

Artwork : Stan W Decker - www.stanwdartworks.com

Music: Julien Ginez
Lyrics: Florian Lecomte
Mix/Master: Frederic Gervais - Studio Henosis - www.studiohenosis.com

license

all rights reserved

tags

about

Les Acteurs de L'Ombre Productions France

LES ACTEURS DE L’OMBRE PRODUCTIONS is an association bringing passionate people together, all volunteers. Our vocation? Presenting bands we love, usually coming from nowhere!

contact / help

Contact Les Acteurs de L'Ombre Productions

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account